>AZÉ
Du samedi 11 au samedi 25 novembre
Exposition de peinture de F. Fresnais et C. Galisson
 
>MARIGNE-PEUTON
Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 novembre
Théâtre avec le comité de jumelage
 
>CHATEAU-GONTIER
Samedi 18 novembre
Théâtre organisé par le comité de jumelage à 20h30 le vendredi et le samedi et à 14h30 le dimanche.
 
DĂ©couvrir l'agenda complet
Envoyer cet article ŕ un ami



 Contournement nord 

Contexte

Depuis une vingtaine d’années, l’agglomération de Château-Gontier s’est développée tant sur le plan urbanistique, économique que touristique. Château-Gontier et plus largement le département de la Mayenne, malgré une situation stratégique au carrefour de liaisons routières vers Laval, Rennes, Le Mans, Angers et Nantes, reste insuffisamment desservie sur le plan routier.

La circulation n’en est pas pour autant moins dense, les comptages routiers le démontrent, avec un niveau de trafic supérieur à 16 000 véhicules par jour au niveau de chacun des deux ponts à Château-Gontier ce qui génère de nombreuses difficultés : sécurité des piétons et des vélos, nuisances sonores, pollution, moindre attractivité de notre territoire.

Les poids lourds, environ 10 % du trafic, outre ceux en transit, circulent pour se diriger vers nos zones industrielles. Il est donc essentiel de permettre une évolution des PL, sans emprunter le centre-ville.

Objectifs

Le contournement nord de Château-Gontier s’inscrit dans la continuité des aménagements déjà réalisés par le Conseil général de la Mayenne et répond aux objectifs fixés par le schéma d’investissement routier départemental 2007-2016. Sa réalisation permettra de préparer l’avenir et d’aménager notre territoire local, départemental et régional, en matière d’économie, d’emplois et d’habitat. Les autres objectifs de ce projet sont :

  • Assurer un meilleur transit transversal depuis l'est mayennais, les départements de la Sarthe et de l'Orne vers Segré puis Nantes via la RD 20,
  • Reporter une partie du trafic de transit Laval / Nantes,
  • Améliorer les échanges entre les rives est et ouest de la Mayenne,
  • Sécuriser l'intersection RN 162 - RD 152, route de Fromentières,
  • Réduire le trafic de transit et ses nuisances dans le centre-ville.

Par ailleurs, cet aménagement routier sera en cohérence avec les réflexions déjà engagées sur les projets de voirie de Château-Gontier, soient :

  • extraire le trafic routier du centre-ville afin d'améliorer le cadre de vie des habitants,
  • renforcer notre politique en matière de voies douces.


Carte issue du document power point "Présentation synthétique du projet" (téléchargeable ci-dessous).

Réalisé par le Conseil général de la Mayenne.
 


Historique

Le projet de contournement nord de Château-Gontier est un dossier à l’étude depuis 10 ans. Il a fait l’objet ces dernières années de nombreuses études et concertations. Retour sur l’historique du projet :

2002 : Rencontre entre le Préfet de la Mayenne (M. Bousquet), le Président de la Région
(M. Fillon), le Président du Conseil général de la Mayenne (M. Arthuis) et la Présidente de la Communauté de communes (Mme Bichot). Accord sur la nécessité d’articuler un projet routier en combinant un contournement nord et sud de l’agglomération castrogontérienne.

Octobre 2003 : lancement d’une étude d'opportunité de tracés par la Communauté de communes du Pays de Château-Gontier.

Décembre 2006 : lancement du Schéma Stratégique Routier 2007-2016 par le Conseil général de la Mayenne, comprenant les projets de contournements routiers de l’agglomération castrogontérienne. 

2006-2011 : période de concertation dans l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal de Château-Gontier Bazouges, Saint-Fort, Azé (réunions publiques, articles de presse pour informer la population…). Choix du projet au 10 juin 2010, tracé de la rocade nord prévu au PLU.

Juin 2008 : Signature d’une convention avec le Conseil régional des Pays de la Loire et le Conseil général de la Mayenne, fixant les priorités routières du département pour les 5 ans à venir (protocole de désenclavement urbain et rural 2008/2013 prolongé jusqu'en 2018 par avenant), dont le contournement de Château-Gontier.

Mai 2010 : Lancement des premières études (environnnement et état initial)  visant à mettre en avant les contraintes environnementales et les différents enjeux du projet.

9 décembre 2010 : 1ère réunion publique visant à présenter aux habitants les enjeux environnementaux et les fuseaux de passage.

23 novembre 2010 : 1ère Réunion du Comité de la concertation : Complément d’analyse et expertise des enjeux environnementaux exposés en présence des organismes d’Etat, associations, services techniques des collectivités locales, etc.

27 juin 2011 : 2ème réunion du Comité de la concertation : analyse des variantes proposées en présence des organismes d’Etat, associations, services techniques des collectivités locales, etc.

28 juin 2011 : Réunion de concertation « Milieu agricole » : analyse des variantes proposées au regard des enjeux agricoles.

13 septembre 2011 : 2ème réunion publique visant à présenter à la population les variantes proposées.

7 février 2012 : 3ème réunion publique visant à présenter la variante qui sera proposée à l’enquête publique.

22 mars 2012 : Permanence d’échange autour du projet de contournement nord de Château-Gontier (riverains et agriculteurs concernés par la variante retenue)

25 juin 2012 : Présentation des adaptations locales faisant suite aux décisions du COPIL n° 5.

Financement

Projet estimé à 33,2 millions d’euros TTC (valeur 2012), financé de la manière suivante :

  • Participation de la Région Pays de la Loire : 27,5% du coût global HT (protocole Région / Département - Période 2008/2013/2018)
  • Participation de la Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier : 29 % du coût global TTC (Convention de fonds de concours signée le 17 janvier 2011)
  • Conseil général de la Mayenne : Solde +TVA.

Présentation synthétique du projet
Réunion publique du 7 février 2012
RĂ©union publique du 13 septembre 2011

Des mesures compensatoires environnementales et écologiques

Sur les 35M€ TTC du coût de la rocade nord, environ 2,05 M€, soit 6% du montant total de l'opération, sont consacrés à des mesures en faveur du milieu naturel au regard des nouvelles obligations légales faites aux aménageurs.

Ainsi, le maître d'ouvrage qu'est le Département s'est engagé à reboiser 6ha pour compenser les 2 ha déboisés :  3 ha seront replantés sur Fromentières et Loigné-sur-Mayenne et 3 autres dans le nord-Mayenne à Marcillé-la-Ville. 

12 km de haies vont être recréés pour venir remplacer les 4 km impactés.

9 000 m2 de zones humides vont être renaturés, dix mares recréées ainsi qu'une frayère en bord de Mayenne. 

Un écologue mandaté par le Département veille aux bon respect de la réglementation et à l'application de ces mesures compensatoires et d'intégration dans le paysage. 

 

 



Imprimer cet article  Envoyer cet article ŕ un ami